dissoue Index du Forum

Accueil Accueil Accueil S'enregistrer

:: Ile Sakaï : Dossier ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dissoue Index du Forum -> Utilitaire -> Mémoires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Krima


Hors ligne



MessagePosté le: Dim 6 Juin 2010 - 16:04    Sujet du message: Ile Sakaï : Dossier Répondre en citant


   

Le samedi 5 Juinssindor 640. John Loque nous permettait, et nous permet toujours, de nous rendre sur l'ile Sakaï. Une ile située non loin de Frigost. Cette dernière est surtout connu pour être une ile abandonné il y a très longtemps. Maintenant déserte, elle cependant très mystérieuse. Légèrement plus grande que l'ile de Grobe, elle possède néanmoins des ressources de créatures plus puissante les unes que les autres. N'étant pas fan du farm xp en ce moment, je me suis réduit à découvrir de fond en comble les secrets de cette ile. Bien entendu, le donjon n'étant pas trop accessible pour mon niveau, je me suis contenter des deux premières salles.


I : Première approche

A vrai dire, je demanderais pas à notre photographe de vous montrer les images de cette fin de matinée, ou tout les aventuriers c'était précipités vers le bateau de John Loque qui se refusait, jusqu'à onze heure, de nous emmener sur son navire. Pour cela, je suis revenus en soirée ou tout était beaucoup plus calme.



   
Une personne, dès plus fortuné, a acquis la confiance de John pour l'emmener sur cette Ile. N'ayant, à ce moment là, aucune information concernant ce personnage, je me résignait à suivre John dans sa traversée. Une longue traversé qui m'a permis de comprendre, comment John avait, par coïncidence, découvert Sakaï.



   
Après moulte et moulte discussion sur la pêche au greuvette (rien de plus passionnant je vous assure...), L'ile était en vus et le débarquement fus dès plus rapide. Descendant prudemment du navire, je vis avec désespoir et sans surprise, que L'ile avais des avants-gout désertique et peu accueillante.



   
La neige, le froid (bbrrr...), la glace, le canot coincé...rien dès plus reluisant donc...j'étais en accord avec John, c'est pour cela qu'il se contentait de surveiller son bateau pendant que moi, je commençais mon exploration de L'ile.

II : Découverte

Après une approche trop peu saisissante, je m'aventurais, sans connaissance, dans une "visite" de Sakaï. Tel ne fut pas ma surprise en constatant, que cette ile, abritait une taverne. Malheureusement une taverne vide. Vide....pas tout à fait. Oui, en rentrant dans ce bâtiment, je vis, non loin d'un trou béant, un livre, ou plutôt une partie d'un livre, car celui ci ce contenait qu'un bout de parchemins sale et chiffonné. Les inscriptions notées sur cette feuille était étrange.



   
Exploitation ? minière qui plus est ? Cela fait presque un siècle à présent que cette mine a été fermée. De plus, je peut presque affirmer que cette ile fut abandonné à partir de ces dates. Pourquoi cette annonce ? le fait que le chantier principale de leurs travaux était devenus encore plus intéressant, je ne pense pas qu'ils se serait embêter à maintenir leur position sachant qu'aucun autre travaux n'était à disposition. Tout ce que je sais, c'est que cette ile est déserte depuis moins longtemps qu'elle n'y parait. En me contentant de cela, je disposa dans la seconde. Bbrr, qu'elle vent glaciale, j'aurais su je serais rester en Amakna. Mais déjà ma première découverte m'intriguais et je voulais en savoir plus. En passant devant le ponton, je vis John sauter sur lui même. Une vision plutôt amusante qui me rassura. Je pressa le pas. Oula ! j'ai eu de la chance ! tient sa me rappelle...ah oui ! mon arrière grand oncle me racontait des histoires sur les créatures de l'univers. Un jour il me parla de monstres étranges, petit mais costaud, transportant toute sorte d'objet bizarre et inutile. Honnêtement, je ne le prenais pas au sérieux, et me résignait à rire pour lui faire plaisir (bien que parfois, je n'en pouvait vraiment plus...). C'est donc avec une grande surprise que je retrouvais ces créatures, enfin ce qu'il en ressemblais.

 


   
En faite je l'est trouvais un peu laide...ce qui m'obligea à les contourner pour continuer ma route. Étrangement, la plaine s'arrêta pour laisser place à une sorte de forêt plus ou moins luxuriante par endroit. Étonné par ce changement brutal de paysage, j'avançais sans trop me soucier de ce qu'il y avait devant moi. Jusqu'au moment ou je me pris les pieds dans un caillou et tomba, de tout mon long, sur le sol gelée et couvert de neige. Je me relevais péniblement et vis, devant moi, une feuille de parchemin, déchirer par endroit. Je pris soin de l'étendre sur la neige pour la lire.



   
Lisible mais incompréhensible. Je ne comprenais pas ce que sa voulais dire. Bien sur, sa restait, pour moi, un indice percutant de mon exploration. Je roula la carte et la mit dans mon sac. En partant vers le nord, je vis un livre ouvert, face contre terre. La couverture ne paraissait pas très ancienne. Et pourtant, il était la. Non loin d'une tente. En découvrant ce qu'il y avait à l'intérieur, je compris que je n'était pas le seul à avoir visiter cette Ile. De plus cette personne devait être celle que me parlait John Loque.





   
Vus la façon dont je retrouve ce livre, cette aventurier a du partir précipitamment. Il est même étrange que je trouve un bout de parchemins déchirer appartenant à son journal d'exploration. Son écriture était lisible par endroit mais à la sixième page, l'attitude soigné du début ne correspondait en rien à ce que je voyais ici. Rature, faute, phrase de travers. . . Un aventurier qui a vus quelque chose qu'il n'aurait pas du voir. . .mais quoi ? Encore un indice qui me met sur les traces d'un mystère non résolus. A vrai dire je ne sais pas exactement ce que je cherche. Une mine, une personne. . . je ne sais pas. Gardant ce journal et le parchemin que j'avais trouvé, je continua vers le nord. Toujours en pleine forêt, je vis un chemin de rail partant vers l'Est.


   
 il existait donc belle et bien une mine qui était, autrefois, énormément utilisé. Sans aucune hésitation, je détourna mon chemin vers l'Est. Mais en continuant, je vis avec insatisfaction, que les rails menais vers une entrée bouchée. Quelle veine ! Par contre, un bout de parchemin déchirer était accrocher.

 

   
Voici ce que je pouvais lire sur ce dernier.



Dhylas était un explorateur chevronné, et n'avait l'air d'avoir peur de rien. Il arrivait même à comprendre le langage de ces gobelins. Moi qui voyait leur façon de parler comme quelque chose d'abstrait. Peut être que n'importe qui pouvait les comprendre. Par contre, je ne sais toujours pas de quelle mine il parle. Serait-ce celle ci ? non trop près de la rive et du ponton. Cette endroit devait ce trouver beaucoup plus loin et devait, selon moi, être plus important. Peut être parlait t'il de la mine abandonné. Celle que j'ai parler auparavant. Hm. . . dans ce cas là je dois voir plus grand ! Je pris donc la direction du nord, ce qui me paraissait le plus opportun. Mais quelque chose d'étrange me frappa. Tout d'abord, l'espace ressemblait à une clairière découverte. Plutôt étrange, étant donné que la forêt paraissait beaucoup plus luxuriante. Ensuite une sorte d'aura ce dégageait d'un énorme piédestal. Celui était graver en son centre, d'un symbole qui me paru familier au premier abord. Je pris donc le bouquin de mon père sur l'histoire des symboles et vis, avec stupéfaction, que celui-ci ressemblait étrangement au caractère imprimé sur la page.




D'après le livre, ce symbole correspond à la lettre M. M comme quoi ? M comme Maraudeur ? Magique ? rien ne paraissait me satisfaire. Je garda en mémoire, sur un bout de parchemin, cette lettre qui devrait me donner plus d'information par la suite. Après une avancé peu lointaine, je pense avoir trouver la fameuse mine que Dhylas parlait. D'ailleurs  une sorte de gobelin gardait l'entrée. Il n'avait pas l'air très méchant. Je m'approcha, tout de même, prudemment et essaya de lui parler.


   

Encore une chance pour moi -_-. A chaque fois qu'il parlait, ce gobelin sautait partout en faisant des signes en forme de cercle avec ses mains. Apparemment, il voulait que je rentre à l'intérieur de la mine. A part sa, je ne comprenais rien. Je ne me fit pas attendre et rentra à l'intérieur. L'espace était sombre et seulement un flot de lumière traversais la salle. Un livre était poser sur une sorte de socle, ou je ne sais trop quoi. J'ouvrit cette ouvrage et découvrit des dessins étrange complété d'une écriture soigné.



   
Je ne comprend pas. . . la personne écrivant ces lignes dit sauter d'Emrub. . . or cette ile suspendus n'est que le fruit d'une imagination débordante de chercheur. Et pourtant c'était écrit, noir sur blanc. Je recopiais soigneusement ce paragraphe qui n'avais aucun sens à mes yeux. Peut être me servirais t'il plus tard. Dans tout les cas je repris mon chemin par le seul passage qui m'était disponible. Et la, surprise. La salle n'était pas très grande et, encore sur une sorte de socle, se tenait un livre. Le même que celui précédemment rencontrer. Le parchemin comportait les mêmes symboles et la même écriture que son prédécesseur.

 


De quelle machine parle t'il ? et qui est ce Cyd ? et Balthazar ? Mon père m'avait parler d'un compte vivant sur une Ile appelé Frigost. Une ile prospère possédant une végétation verte étendus. Peut être était celui-la. Et puis cette machine. . .cela n'inspire rien de bon . Surtout que ces écritures on l'air d'être récente. Je pense que je ne vais pas continuer plus loin, de plus, des créatures me barre la route. Sa ne servirait à rien que je m'aventure plus profondément. Je rebroussa chemin et tourna à gauche à l'entré de la mine. Un silence de mort régnait, le froid se faisait de plus en plus ressentir, je n'allais pas tarder à fiche le camp d'ici. Tient, encore un bout de parchemin. Mon intuition n'est pas des plus perfectionné, mais je peut en déduite que cette feuille m'intéresse. L'espace découvert de cette endroit me permis de le voir sans trop de problème.



   
 Encore plus brouillon que les précédentes fois. Je vis avec stupeur, que ce Dyhas avait découvert une chose importante dans les mines que je n'avais pu arpenter plus loin. Une chose si importante que sa lui a couté la vie. Mais qu'a t'il vue ? et qui l'a vus ? je reste perplexe mais quelque chose me dit que les notes écrites dans la mines, sont celle de son tueur. Il aurait arpenter cette ancienne grotte. Celle-ci était sans nul doute, le premier chantier auxquels le compte assistait. Mais depuis il a abandonné cette ile pour se rendre dans une autre exploitation plus enrichissante. D'après les notes, le compte aurait demander à une personne de garder cette mine et de travailler à plein temps sur son ancienne machine dès plus mystérieuse et dès plus secrète. Dyhas, ne connaissant absolument pas cette endroit, avait risqué un œil de se côté. Et l'assistant du compte l'aurait aperçus, le poursuivant pour mettre fin à ses jours. Dyhas ne pouvait pas revenir sur Amakna, et ne pouvait donc pas divulguer ce qu'il avait vus. Ses dernières lignes démontre que cette Iles est dangereuse. Mais je dois retrouver le reste de son cahier d'exploration. Le vent se levait je devait me dépêcher, de plus, John devait m'attendre. J'entrepris de nouveau mes recherches. Un peu de temps plus tard, j'avais réunis tout le livre d'exploration de Dyhas. Enfin c'est ce que je pensais car prêt de la moitié du livre avait été déchirer, mais j'avais l'essentiel. Après reconstitution, voici ce que j'obtenais.



Une histoire quelque peu déroutante. Qui me courbe l'échine. Je tenterais pas, pour l'instant, de risquer ma peau dans cette grotte. Je préfère obtenir plus d'expérience. Et puis d'autre chose mon intriguer en parcourant Sakaï. J'ai découvert d'autre piédestal. Chacun d'eux dégageait une aura particulière. Chacun avais un symbole différent. J'en est découvert cinq au total. Et avec mon livre des symboles, j'ai pu reconstituer un anagramme. Ce qui en ressortait était troublant.








L'anagramme se constituait des lettres suivante : M B E R U. Si vous n'avez pas trouver par vous même, je vous donne ma trouvaille : EMRUB. D'après les notes que j'avais découverte plus récemment, la personne disait avoir sauter d'Emrub et avait été heurter par un brouillard, un tourbillon étrange qu'il avait amener sur un sol de glace. Le sol de glace est celui où je me trouve. Mais j'ai du mal à cerner le lien entre tout sa. Pourquoi vouloir sauter d'Emrub ? d'après la légende, c'est une cité protectrice des Eliatropes, civilisation ancienne qui contrôlait l'espace. J'ai l'air d'en savoir beaucoup, mais mes oncles était chercheur, ce qui ne m'empêchait pas de les aidés dans leurs recherche. Cette personne voulait donc se prouver quelque chose envers les siens ou quelque chose de ce genre. Mais ce brouillard l'en empêcha se trouvant ainsi désorienter par l'univers qu'il découvrit en tombant sur le sol. Le compte avait l'air d'en savoir beaucoup sur lui, car celui-ci avoua que son assistant possédait une grande force et que beaucoup d'aventurier la convoitait. Pourquoi l'aurait t'il demander de garder sa machine alors qu'il avait lui même abandonné cette Ile ? Le compte cachait quelque chose. Apparemment, la venus de ce personnage n'était pas une coïncidence. Ou alors c'était une erreur. Une erreur calculer, si je puis dire. Le Compte, après diverse manipulation sur le temps, aurait créez un portail permettant à cette Eliatrope de se téléporter dans notre monde. Mais rien de plus ne prouve qu'il est à l'origine de tout sa. Peut être qu'un autre Xelor aurait jouer avec l'horloge ? hm. Je ne suis sur de rien, je reste donc sur ma première hypothèse qui m'a l'air la plus plausible. Sakaï ne m'inspire rien de bon, de plus il fait très froid, je n'est pas envie de rester congeler sur place.



John Loque n'avait pas l'air d'avoir froid. Il était rester là sans top bouger de sa place à m'attendre. Aucun problème n'avait du survenir prêt de son bateau.



Cette expérience fut des plus enrichissante. Et le voyage du retour fut aussi ennuyeux que l'allée. La pêche au greuvette etc. Sur ce je vous laisse je dois rapporter mes trouvailles à mes oncles. Je pense qu'il m'aideront fortement à trouver la solution.
Le seule conclusion que je peut me permettre de dire c'est que L'ile de Sakaï est lié à la cité d'Emrub.

Krima
Votre exploratrice chevronnée. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Dim 6 Juin 2010 - 16:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bllind


Hors ligne



MessagePosté le: Dim 6 Juin 2010 - 18:14    Sujet du message: Ile Sakaï : Dossier Répondre en citant

Super récit  Okay

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:50    Sujet du message: Ile Sakaï : Dossier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dissoue Index du Forum -> Utilitaire -> Mémoires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Theme by Quentin H. ~ Alias Caly - 2009-2010 ©
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com